« Une santé parfaite, voilà un avantage que nul rang, nulle richesse ne sauraient remplacer » de Arthur Schopenhauer